Cheveux, Label Beauté

J’ai vaincu la dermite seborrhéique

Je fais partie de ces filles qui ont de la chance avec leur peau. Depuis toute petite, je n’ai jamais déclenché de problème de peau type eczéma, acné, allergie à part un pityriasis rosé de gibert à l’âge de 14 ans. Tous les produits me vont et il est rare que je fasse une réaction.

Il y a quelque temps, de nombreuses pellicules ont fait leur apparition sur mon cuir chevelu. Pensant bien faire, j’ai acheté du Head & Shoulders pour éliminer ce petit problème comme d’habitude. Shampoing, après shampoing, le problème ne disparaissait pas. J’ai alterné avec d’autres shampoings anti-pelliculaires et des shampoings doux car mon cuir chevelu devenait de plus en plus sensible. 

C’est lors d’une présentation Bioderma que j’ai découvert que je n’avais pas une simple poussée de pellicules. Le nom de « dermite seborrhéique » a fait son apparition. Un nouveau terme encore inconnu pour moi, novice des problèmes de peaux. Au programme : cuir chevelu sensible et qui démange, pellicules grasses et croûtes de pellicules. Un vocabulaire très glamour en somme. Le moment flippant a été d’apprendre que ces plaques/croûtes peuvent s’étendre sur les zones séborrhées (les zones grasses du corps) donc le visage et le dos entre autres. Il me fallait une solution.

Le mieux aurait été d’aller voir un dermatologue mais vous connaissez le temps d’attente important pour réussir à avoir un rendez-vous, le coût et le manque de temps. J’ai mené une enquête sur internet (en évitant Doctissimo et tous ses sites qui prédisent un cancer pour tous les maux). Une petite liste de produits a été constituée suite à mon investigation. Je me suis rendue chez mon pharmacien pour comparer mon avis avec le sien et prendre ses conseils. Il m’a proposé d’essayer le shampoing Node DS+ de Bioderma. 

produits-dermite-seborrheiqueMa liste après mes recherches : 1 – Node DS+ de Bioderma / 2 – Kelual DS de Ducray / 3 – DS Emulsion d’Uriage pour Corps et Cheveux

Au 1er shampoing, mon cuir chevelu était soulagé et moins sensible. Vers le 3ème shampoing, les pellicules avaient commencé à disparaître et au 6ème shampoing, plus de trace de croûtes. Tous les shampoings « normaux » avaient été bannis de ma routine capillaire. Le seul petit plaisir était l’après shampoing exclusivement appliqué sur les pointes pour garder une chevelure correcte. 

Je suis dans la phase de guérison où j’alterne entre shampoing pour la dermite et shampoing traditionnel. Quel plaisir d’appliquer des textures crémeuses et avec une douce odeur. Le Node DS+ est assez pâteux et sent l’univers pharmaceutique. Rien de désagréable mais rien non plus au niveau du plaisir d’application. La dermite seborrhéique serait du à la fatigue et au stress. Dans mon cas, j’imagine que c’est surtout la fatigue qui a joué.

Crédit photo : Beautylish