Label Beauté, Soin

Mésaventure de blogueuse : le Youthmud de Glamglow

Après avoir lu de nombreux articles, j’ai voulu moi aussi succomber au buzz beauté du moment : le Youthmud de Glamglow. J’ai d’abord été arrêtée par le prix : 50 € pour un masque ! Heureusement, on m’a offert le produit donc il fallait que je le teste, il ne pouvait pas rester au fond du placard. Il est vendu comme LE masque qu’utilise les stars à Hollywood. Je me suis dit, aller on teste au pire c’est un simple masque normal.

Je suis friande des masques car j’en utilise très régulièrement et souvent ils font un bien fou à ma peau. Et je ne suis pas la seule à la maison, Lebel Ingénu aussi aime les masques. Du coup, on l’a testé à 2. Certaines devaient être déjà au courant car j’avais posté la photo sur Instagram.

537becd039cd11e3a84022000aa8048a_8

Le masque est vert avec des feuilles de thé et donne un aspect guerrier qui nous a bien fait rigoler. Mais ça n’a pas duré longtemps car dès que le masque a commencé à sécher, une impression de plantage d’aiguilles dans la peau a débuté. L’horreur, la peau qui se met à piquer. Tu es tiraillé entre gratter, retirer le masque, attendre pour voir l’effet quand même, croire que c’est pour le bien de ta peau. On a tenu les 10 minutes imposées par le masque. Puis on a retiré à l’eau tiède et séché la peau. A première vue, les pores étaient resserrés et la peau douce. L’effet commençait bien …

Et puis les jours qui ont suivis, ça a été la catastrophe ! Ma peau était complètement desséchée, d’ailleurs petite anecdote, je suis passée entre les mains d’une maquilleuse quelques jours après le masque, elle a été très étonnée de ma peau car elle avait tellement soif qu’elle absorbait même le fond de teint !

Glamglow - YouthMud-2

Je n’ai jamais arrêté ma routine d’hydratation mais il me fallait des doses de cheval pour combler ma peau maltraitée. Et comme par hasard, à ce moment là, je venais d’avoir le masque cocon nocturne d’Akane dans la Birchbox d’octobre. La matière est visqueuse, c’est étrange mais facile à appliquer. Ma peau avait déjà absorbé la moitié avant que je sois arrivée dans mon lit du coup aucun transfert sur l’oreiller. Le lendemain, il suffit de rincer. Le produit se transforme en une matière entre l’huile et le lait, c’est tout doux. En 3 nuits, ma peau avait repris une allure correcte.

Morale de l’histoire, plus jamais de Youthmud sur mon visage ! Et vive, le masque cocon d’Akane qui m’a sauvé la vie (euh la peau) !